+7(499)344-03-03
Inscrivez-Vous à une consultation
Tout le site
Inscrivez-Vous à une consultation
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue

2 septembre, 2018

Avis publié sur le site www.prodoctorov.ru

Je pourrais dire, avec une grande certitude, que j'ai vraiment eu de la chance! J'ai eu la chance de «tomber» dans les mains du Docteur Oganes Dilanyan! C'est un vrai professionnel. Pourtant, Oganes Dilanyan n'était pas le premier urologue à qui je m'étais adressée. En 2013 j'ai commencé à avoir des problèmes de santé: fausses envies d'uriner et une odeur soudaine insupportable. Personne dans mon entourage n'a pu me conseiller un spécialiste normal. C'est pour cette raison que mon choix est tombé sur une clinique se trouvant près de chez nous et qui était assez renommée. Je me suis faite inscrire à une consultation avec le Docteur et je suis donc partie cherchez les réponses à toutes les questions qui me préoccupaient. C'est Docteur Anton Rotov qui m'a accueillie. C'est bien lorsqu'un bon docteur est une personne agréable. Analyses, cystourétroscopie – cystite chronique et leucoplasie de la vessie! Pourtant, je n'avais ni douleurs, ni de sentiments de brûlure. On a pris la décision de me faire une vaporisation électrique transurétrale. Et j'y ai consenti. Cependant, après l'intervention, les antibiotiques et les instillations “Uro-Gialom” le nombre de leucocytes ne diminuait toujours pas. Lors de ma consultation suivante le Docteur a invité aussi ses collègues: un gynécologue et un néfrologue. Suite à l’examen très détaillé qu’ils ont effectué, une toute petite masse sur la paroi de mon vagin a été découverte. Ensuite, une autre cystourétroscopie m’a été prescrite. Ce sont Docteur A.Rotov et Docteur H.Dilanyan qui l’ont effectuée ensemble. Il m’est devenu clair que Docteur Dilanyan était un spécialiste renommé avec une très grande expérience à qui ses collègues mêmes demandaient des conseils. Je suis extrêmement reconnaissante à docteur A.Rotov pour me faire connaître Docteur Dilanyan et le fait qu'ils aient enfin trouvé, ensemble, la raison de mes «leucocytes»: kyste para-urétral (vaginal). L'opération s'est déroulée avec succès, sans complications. Docteur Dilanyan m'avait prévenue des complications possibles, mais il m'avait aussi assuré que le résultat serait bon. J'ai compris que le docteur et le patient doivent «réaliser un travail commun»! Après l'intervention j'ai commencé à reprendre ma vie ordinaire. Je croyais que mon organisme s'était remis de tout et que la vie avait repris son état normal. Mais il y avait d'autres «malheurs» qui m'attendaient: j'ai commencé à avoir des odeurs désagréables qui apparaissaient soudainement après les rapports sexuels. Cela a recommencé! De nouveau – leucocytes. Ca a repris! Les cures d'antibiotiques et le «travail en commun» avec le gynécologue n'aboutissaient à aucun résultat positif permanent. On a décidé de me faire une transposition d'urètre en 2014. Comme les collègues, eux, disaient, Docteur Dilanyan a effectué un travail de joailler et m'a offert une chance d'avoir une vie normale et en bonne santé! Mon organisme s'est mis à récupérer peu à peu. J'ai récupéré aussi bien physiquement que moralement! Je poursuis deux règles: 1) consommer une grande quantité d'eau, 2) aller aux toilettes avant et après chaque rapport sexuel! Si l'on ne réussit pas à suivre la règle N2, alors il faut retourner à la règle N1! Mon compagne m'a soutenue pendant toute la durée de mon traitement, et il fait preuve d'une énorme patience envers mon «rite», et il le fait toujours d'ailleurs. Mon bon état de santé m'a offert la possibilité de me préparer minutieusement à la grossesse dont nous avons toujours rêvé. Nous sommes enfin devenus parents! Docteur Dilanyan, je Vous remercie énormément pour cette préoccupation envers mon organisme, pour Votre grand professionnalisme et pour Votre bienveillance humaine!
Actuellement, quand on s'adresse à moi pour demander les coordonnées d'un «bon urologue», je recommande Docteur Dilanyan, sans me douter une seule seconde!
 

15 novembre, 2017

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Nous, les humains, nous avons une habitude – après avoir été sauvés de quelque chose de mal, nous avons envie d'effacer de notre mémoire, dans le processus de cette délivrance, tous ces malheurs et de ne plus jamais penser à ce qui nous entourait à l'époque. Aussi, il arrive qu'après la guérison on se met à devenir douteux et à se fixer sur tout petit détail et, par conséquent, à alerter le docteur... On pourrait m'appeler une patiente fraîche car je me rappelle toujours de la douleur que j'avais de cette cystite que les urologues et les gynécologues n'aimaient dans ma ville loin de Moscou.
Le choix que j'avais devant moi n'était pas trop grand – «soit le sexe, soit une vie sans douleur», surtout, comme on me le disait: «à mon âge». Ce n'est pas la peine de dire que les douleurs, j'en avais non seulement après les rapports sexuels, mais aussi à cause d'un petit vent ou un temps un peu humide... Et ceci – dans les conditions du temps que nous avons... Et dans la vie aussi – il y a des changements. Une vie intime retrouvée après une période assez longue. Homme que j'aimais. Plein de projets... Et voilà – boom! On se courbe de douleur, on avale des tas de médicaments sans aucun résultat... Je me suis retrouvée chez Oganes Dilanyan suite à mon désespoir profond... Une fois je suis venue au travail, toute courbée de ces antibiotiques, je me suis mise à étudier le site Internet avec des informations et des explications du docteur Dilanyan, je me suis achetée un ticket d'avion et je suis arrivée à Moscou, tout de suite. Le matin j'étais déjà dans le service correspondant de l'hôpital où je me suis retrouvée devant docteur Dilanyan qui, un peu étonné, m'écoutait raconter mon «histoire» et regardait mes papiers. Je me rendais compte qu'on pourrait me montrer la sortie et pour toujours... Et voyez-Vous? Personne ne m'a envoyé nulle part. Par contre, on m'a tout de suite pris des analyses, le lendemain – une cystoscopie, ensuite les résultats et une conclusion: une résection transurétrale de la vessie, une transposition de l'urètre... Hélas, la période de mon intervention a coïncidé avec celle du changement du lieu de travail d'Oganes Dilanyan, mais, malgré tout cela, tous les processus liés à mon hospitalisation, à mon opération et à la période postopératoire ont été organisés de manière parfaite et avec une très grande attention. Je tiens à souligner notamment l'attention particulière humaine et professionnelle du docteur Blokhine Nikita Mikhaïlovitch qui a participé à tout le processus de la résolution de ma situation (y compris le moment de la première présentation de mon «histoire» de ma part). Eh ensuite... Ensuite, ça a commencé... le harcèlement des docteurs de ma part... Bien sûr, quand on est à Moscou et l'on ne sait pas comment l'organisme interprète les changements qui lui sont méconnus, on commence à avoir peur... On a besoin d'un soutien. Au moins au téléphone. Et je l'ai eu. Et je l'ai toujours... C'est vrai que je n'appelle plus, mais j'écris... Je sais que ce n'est pas bien de distraire un docteur du processus du traitement des personnes malades, telles que moi j'étais aussi (autrefois). J'écris et l'on me répond aux questions médicales et, ce qui est étrange, on se rappelle bien de moi. Probablement, il y aura des gens pour lesquels le problème «de cystite» paraîtra peu sérieux, mais moi, je n'ai pas tout simplement voulu écrire à ce sujet, mais aussi sur les «docteurs de campagne» dont le professionnalisme est souvent abordé dans la littérature et qu'on dit avoir disparu, mais qu'on rencontre quand-même je ne sais pas comment dans la capitale... Si quelqu'un me dit qu'il s'agit du côté financier, j'aurai quoi répondre. Dans ma propre ville natale, on ne m'a pas aidé ni pour de l'argent, ni par les connaissances personnelles. On ne peut jamais acheter une guérison pour de l'argent. Nous sommes très reconnaissants à Oganes Dilanyan et je regrette vraiment beaucoup de ne pas avoir acheté un ticket d'avion plus tôt et de ne pas m'être retrouvé dans son cabinet, devant lui plus tôt.

Source
5 avril, 2016

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Je me suis fait opérer par Oganes Dilanyan il y a deux ans. J’ai oublié tous les problèmes liés à la cystite! Grand merci!
 

Source
15 avril, 2017

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Bonjour! Je me suis fait opérer par Oganes Dilanyan, au printemps 2014 (chirurgie de transplantation de l’urètre). Avant de me retrouver chez ce docteur magnifique, j’ai longtemps souffert d’un malaise horrible. Les symptômes de cystite me harcelaient après les rapports sexuels pendant une période assez longue. Pour moi cette période-là ressemblait à un vrai enfer… Je pense, que les femmes le comprendront… Et ce sont surtout celles qui le savent bien, et ne connaissent pas ce genre de problèmes seulement par des rumeurs! Le problème c’est que les médecins de ma ville natale ne se rendent pas compte de l’existence de ce problème jusqu’à maintenant. Toute visite que j’avais chez l’un deux était à peu près de ce type: je me mettais en face de chaque «spécialiste» (gynécologue, urologue, néphrologue etc.) et je lui racontais mon histoire. Et lui, en réponse, se mettait à me regarder d’un regard étonné et soupirait et soupirait… Cette multitude des antibiotiques horribles avalés et des tisanes prises. Tout cela était devenu un cauchemar permanent. En plus, je participais à divers forums de femmes où l’on abordait ce genre de problèmes. En lisant ce qu’on y écrivait, j’avais de plus en plus peur, et ma situation à moi commençait à me sembler sans issue. En bref, tout devenait dramatique et absurde. Je ne me rappelle plus comment je suis tombée sur le site Internet du docteur Dilanyan. Je me rappelle des émotions que j’ai eues en étudiant ce qu’il y avait dans ce site! Je n’ai pas cru à mes yeux en apprenant que mon problème avait quand-même une solution! D’ailleurs, je me rappelle que toutes ces informations étaient présentées de manière si accessible qu’il me semblait me retrouver dans un dialogue avec le docteur même, celui qui allait me guérir. Je me suis décidé à écrire à Oganes Dilanyan. Je tiens à noter, d’ailleurs, qu’il répond très vite! Il m’a fourni des renseignements détaillés et, par conséquent, j’ai pu me préparer minutieusement à ce voyage dans une autre ville, ainsi que tout prévoir. Grâce à son attitude envers son patient, on sent un soutien énorme et on continue son chemin vers le but. C’est un facteur très important lorsqu’on est totalement désespéré! La chirurgie s’est déroulée avec succès! Je me sens excellent. Et tout cela – grâce à Oganes Dilanyan! Je lui suis très reconnaissante! Il m’a offert de l’espoir qui est très tôt devenu un sauvetage réel. Je tiens à remercier, séparément, toute l’équipe d’Oganes Dilanyan. Ils sont créés les uns pour les autres. Je sentais de la compassion, de la bienveillance, d’une approche soigneuse envers les individus et envers la santé humaine. Je vous remercie tous pour votre travail professionnel! Je me rappellerai toujours de vous!

Source
22 août, 2017

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Bonjour! Il y a déjà un an que j'ai trouvé mon sauveteur – Oganes Dilanyan. Et comment est-il arrivé? Avec les douleurs de mon cystite devenue plus aigüe après les rapports sexuels, j'étais en pleine recherche d'un docteur qui puisse me comprendre ce que j'endurais, qui me propose au moins une cause réelle et adéquate de mon état. Si l'on remontait un peu dans le passé, je pourrais dire que c'était depuis 2010 que je souffrais de la cystite, et elle était toujours liée aux rapports sexuels. Alors j'étais alors étudiante de l'Université de Médecine, je comprenais déjà quelque chose et, bien sûr, je m'occupais moi-même de mon traitement, je m'adressais aux médecins, mais les réponses portaient, pour la plupart des cas, un caractère superficiel: cela arrive, les femmes souffrent souvent d'une cystite, Vous êtes prédisposée, Vous avez pris froid etc. Mais toutes ces causes n'étaient pas du tout convaincantes, elles n'étaient pas correctes, ni professionnelles. Des tas d'antibiotiques, des vitamines et une peur permanente. Quand j'ai eu cette aggravation, je n'arrivais pas à m'asseoir, ni à me coucher, ni rester debout, ni manger, ni boire, en bref – c'était affreux! Les crises continues étaient accompagnées d'hospitalisations, car j'avais du sang dans les urines. On me piquait des antibiotiques, on me faisait une cystoscopie. La dernière fois que j'ai été hospitalisée, étant déjà médecin moi-même, j'ai lu une littérature spécialisée sur l'urologie, et je me suis rendue compte que cette aggravation de la cystite après chaque rapport sexuel ne pourrait pas être du genre «Cela arrive», et qu'elle devrait avoir une raison précise. J'ai demandé de me faire une cystoscopie, afin de voir si j'avais des polypes, si j'avais une structure du corps normale etc. Les docteurs se moquaient de moi, de façon assez incorrecte, d'ailleurs. Et voilà en juillet 2016, me retrouvant dans un état assez moche, pensant que je n'aurais plus jamais une vie de famille, ni d'enfants (j'avais tellement peur de cette cystite, même lors de la miction, que je préférais une absence de sexe que de me souffrir), j'ai pris un rendez-vous avec docteur Dilanyan. Je ne me rappelle plus de ce que je lui ai raconté, je crois que je suis arrivée même à pleurer. Mais je me rappelle de l’image sérieuse et rassurante de mon docteur qui m’a encouragée et qui m’a posé des questions précises (questions qui seraient indispensables pour un diagnostic différentiel), sans aucune blague, ni rire ou indifférence. Il me traitait comme si j’étais sa fille à lui! Evidemment, il serait impossible de résoudre le problème sans examen médical, et l’on me l’a fait (contrairement aux autres médecins à qui j’avais demandé de le faire à plusieurs reprises). Le diagnostic a été établi le même jour. Malposition de l’urètre – c’est-à-dire, il était situé plus bas qu’il aurait dû se trouver, en plus – des adhérences. On m'a tracé des images, des schémas: on m'a expliqué tous les détails. On m'a présenté un plan précis de nos actions et la seule solution possible – chirurgie de transposition de l'urètre selon la méthode de Komyakov. Bien sûr, il m'était difficile de croire que cette solution était si réelle et que tout pourrait disparaître d'un coup, j'étais émue, mais les souffrances que j'avais endurées m'ont obligée de consentir à une chirurgie, sans aucune hésitation. On a fixé la date de l'opération. Mais avant l'intervention, on avait besoin d'une cystoscopie qui, pour la première fois de ma vie, a été effectuée avec une anesthésie et, par conséquent, je n'ai pas souffert de cet examen, et tout a été beaucoup plus facile. Le diagnostic a été confirmé. Le jour de l'opération est arrivé. Le service où j'étais hospitalisée était propre et confortable, les infirmières étaient les meilleures et les docteurs  étaient talentueux! Docteur Dilanyan m'a tout expliqué encore une fois, il m'a de nouveau tout dessiné, l'intervention a été effectuée avec succès (dont je ne me doutais même pas). On m'a fait aussi bien une anesthésie générale qu'une anesthésie épidurale – tout cela supposait une période postopératoire meilleure, afin que je n'aie pas de douleurs. La période postopératoire aussi s'est déroulée magnifiquement: les infirmières étaient très attentives et bienveillantes. Docteur Dilanyan et Nikita Mikhaïlovitch (mon second sauveteur) visitaient quotidiennement, on suivait mon état de manière minutieuse. La nourriture était très bonne, les chambres étaient propres. Bref, tout était sur le top, et moi, je n'arrivais pas à croire que je m'étais débarrassée de cette maladie! Et voilà, cher docteur Dilanyan, ça fait presqu'un an que je me suis faite opérer (c'était le 22 septembre 2016) et je pourrais dire que je n'ai non seulement plus jamais eu d'aggravation de cystite, mais non plus un moindre inconfort dans la zone de l'uretère! Je suis heureuse et je suis en train de jouir de ma vie et de l'amour (dans tous les sens du terme) avec mon époux! Je fais du vélo, je nage, je fais la course, je vis une vie active, je travaille en toute tranquillité (je suis pédiatre). Et je me souviens de Vous tous les jours, je Vous remercie et je remercie Dieu pour avoir organisé une rencontre avec un docteur aussi talentueux, intelligent et professionnel! Je ne trouve pas de mots pour exprimer ma reconnaissance profonde envers Vous! Je Vous aime et je Vous adore! Mon mari est heureux, lui aussi! Je voudrais Vous transmettre aussi les remerciements de ma maman qui est infiniment heureuse de voir sa fille guérie! P.S. C'était un grand bonheur quand, après avoir passé une analyse d'urine pour la flore, j'ai appris que tout était stérile, pour la première fois! Enfin, en allant aux toilettes, je n'ai plus peur de ce pyrosis, de douleurs etc. Je Vous remercie! Je remercie aussi toute Votre équipe magique!

Source
30 août, 2017

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Oganes Dilanyan – c'est un docteur que Dieu nous a envoyé! C'est un grand maître de son affaire! Je Vous suis sincèrement reconnaissante pour m'avoir guérie!
C'est du jamais vu!
J'ai souffert d'inflammations de la vessie pendant 6 ans, même plus. Je ne vais pas Vous décrire les détails de ces douleurs et toutes les horreurs que j'ai dû supporter et surmonter. Les docteurs ne me disaient rien, ils ne faisaient que me prescrire des antibiotiques et tout cela, mais rien ne m'aidait. Les cystites me harcelaient, de manière régulière, tous les mois, et aucun urologue ne voulait pas aller jusqu'au bout. Il y avait même certains qui me recommandaient de prendre des antidépresseurs, car ils croyaient que c'était moi qui avais inventé toutes ces histoires de douleurs. Et voilà une fois, quand j'étais en train de supporter l'une des crises de douleur, j'ai commencé à rechercher de l'information sur Internet et c'est alors que je suis tombée sur le site d'Oganes Dilanyan. J'ai pris un rendez-vous et c'était la première fois qu'on m'a examinée normalement et qu'on m'a établi enfin des diagnostics! C'est Oganes Dilanyan qui m'a opérée en novembre 2016 et voilà à présent, août 2017, je suis quelqu'un à valeur requise! Sans cystites régulières, sans ces prises de kilos de médicaments, je n'ai pas peur de rapports sexuels avec mon mari et, enfin, on peut projeter une grossesse! Grand merci, docteur Dilanyan!

Source